La Yegros

PAYS: Argentine
LABEL: Soundway records
ALBUM: Magnetismo
STYLE: Latin Digital Folklore
LINE UP: 4 (chant, claviers/accordéon, guitare, percussions/électronique)
BOOKING: Worldwide/Monde
TOURNÉE:  Avril/Mai, Juillet/Août


La Yegros « Reine de la Nu Cumbia » est de retour avec Magnetismo, un deuxième albumtrès attendu, et plébiscité par la presse, paru chez Soundway Records.Son intention musicale reste toujours fougueuse et éclectique.Produit par le légendaire producteur argentin Gaby Kerpel, alias King Coya, (compositeurde Fuerza Bruta et De La Guarda), on retrouve le côté frais et spontané de son chant quitraverse la cumbia contemporaine dominée par les hommes, avec la tradition folkloriqueprofonde d’un côté et des beats ravageurs de l’autre.King Coya a travaillé avec l’ingénieur du son Anibal Kerpel ; ce dernier a mixé l’albumdans son studio de Los Angeles.Magnetismo résulte de l’attraction entre deux pôles, l’artiste et le public. Ce deuxièmealbum est également né de collaborations internationales et d’expériences à travers lemonde réalisées au cours des deux dernières années.Ces nouvelles chansons ont pris vie sur les routes, de la Hongrie au Maroc en passant parWashington DC, puis ont été perfectionnées par les réactions en direct et l’interaction avecde nouveaux publics. L’album comporte de nombreuses collaborations, telles que le hérosfolk argentin Gustavo Santaolalla et le violoniste Javier Casalla (Bajofondo). Apparaissentaussi de nouveaux camarades rencontrés sur les routes comme les colombiens PuertoCandelaria, Sabina Sciubba du groupe électro-pop Brazilian Girls et le groupe réunionnaisLindigo.Dans la vie, La Yegros réside entre deux endroits distincts – le sud de la France, et lecoeur palpitant de Buenos Aires. Mais sa famille est originaire des forêts tropicales du nordrural d’Argentine, à la frontière du Brésil.Son premier album a attiré l’attention, notamment de NPR, Time Out, The Guardian ouencore Libération, Radio Nova et le superbe titre « Viene de Mi » a été acclamé danstoute la France. Il s’en est suivi une tournée internationale, en passant par les scènes desplus grands festivals (Way Out West, Transmusicales…).La Yegros continue depuis son tour du monde, des USA (dont le Lincoln Center à NewYork) à l’Europe (Printemps de Bourges, Les Vieilles Charrues, Chill Out, La Linea, Paleo,Sziget, Roskilde…) en passant par son pays natal (dont Lollapalooza en avril 2017).

« La Yegros, diva electro-argentine » – Les Echos

« Un nouvel album tonique et joyeux, d’une efficacité incontestable pour danser. » – Le Monde

« Refrains solides, une diction gouailleuse et des détimbrés toujours aussi ravageurs. » –

Les Inrocks